DISCOURS DU MINISTRE D’ETAT, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES, DES TCHADIENS DE L’ETRANGER ET DE LA COOPERATION INTERNATIONALE A L’OCCASION DE L’INAUGURATION DU SIEGE DU NOUVEAU SIEGE DU MINISTERE

 

Monsieur le Président de la République,

Monsieur le Premier ministre,

Chers collègues ministres,

Monsieur le Représentant d’Arab Contractor,

Mesdames, messieurs, en vos rangs, grades et qualités, tout protocole observé,

Distingués invités,

 

Je vous souhaite la bienvenue dans cette enceinte qui est désormais le siège du Ministère des Affaires Etrangères.

Monsieur le Président, à l’occasion de cet important événement que constitue l’inauguration de ce beau bâtiment dédié au ministère en charge des Affaires Etrangères, permettez-moi d’adresser quatre messages :

  1. Le premier message s’adresse à vous pour avoir rehaussé de votre présence cette cérémonie.

Cependant, je m’en voudrais si je n’ajoute pas à ces remerciements, un autre élément.

En effet, Monsieur le Président, il est indéniable que l’édifice que nous inaugurons ce matin, est d’abord le fruit de la volonté du Président IDRISS DEBY ITNO, paix à son âme, qui l’a voulu le plus imposant possible, à la hauteur de l’ambition qu’il plaçait en la diplomatie tchadienne.

Par ailleurs, il n’est pas moins vrai, que depuis votre arrivée à la tête de l’Etat, vous n’avez ménagé aucun effort pour lever tous les obstacles restants afin que le projet soit une réalité aujourd’hui.

Reconnaissance au Président IDRISS DEBY et merci encore à vous, au Premier Ministre de Transition et à tous mes collègues présents ou absents.

  1. Mon 2ème message est de remercier et féliciter en votre nom, Monsieur le Président, la société Arab Contractor pour ce joyau architectural qui reste un symbole des excellentes relations qui unissent le Tchad et la République Arabe d’Egypte.

En effet, si Arab Contractor est présente au Tchad, c’est d’abord par la volonté des plus hautes autorités égyptiennes. Qu’elles en soient cordialement remerciées.  

 

III. Mon 3ème message, Monsieur le Président est à l’endroit des agents du Ministère des Affaires Etrangères aussi bien de l’administration centrale que ceux des missions diplomatiques et consulaires.

Ce message se résume en une série d’informations à leur attention, mais aussi à un certain nombre d’interpellations liées à l’exercice de leurs responsabilités.

  1. La première information concerne le dossier du Statut particulier du personnel.

J’aimerais leur dire qu’il a attiré aussi bien notre attention que la vôtre, car au-delà de l’aspect financier, il concerne surtout la gestion de leur carrière professionnelle.

A l’heure actuelle, nous sommes en discussion avec nos collègues du Ministère des finances pour la suite à donner.

  1. La deuxième information, concerne le projet de révision du décret 570 d’avril 2012 qui régit nos collègues dans les missions diplomatiques et consulaires.

Comme vous le savez, un comité ad hoc a été mis en place pour l’examiner, et nous attendons ses conclusions.

 

  1. La troisième information concerne vos conditions de travail.

Avec l’inauguration de cet immeuble, désormais, nous ne devons plus entendre des messages tels que : « je n’ai pas de places où s’asseoir pour travailler ».

 

  1. La quatrième information, concerne les nominations au niveau du département.

Vous savez que le département est constitué d’une administration centrale et des missions diplomatiques et consulaires. Ce sont les deux faces d’une même médaille. L’une ne peut exister sans l’autre. Il n’y a pas des gens qui sont destinés uniquement pour l’extérieur et d’autres pour l’intérieur. Faut-il vous rappeler que le décret 570 fixe à quatre(04), le nombre d’années à passer dans un même poste à l’extérieur

Le rappel ou la permutation d’un agent qui a passé quatre ans dans un même poste, ne doit pas être interprété comme une sanction. Ça doit être même la règle, celle de l’équité qui est basée sur le principe de la rotation.

 

  1. La dernière information concerne notre gestion administrative et financière.

Nous nous plaignions souvent de nos amis du Ministère des finances et du budget, mais nous oublions que dans beaucoup de nos ambassades et consulats, nous avons des régies financières.

Au vu des informations en ma possession, le recouvrement des recettes consulaires est en deçà des prévisions.

Nous devrons nous poser la question de savoir si nous gérons bien ces ressources qui sont à vrai dire des ressources du ministère des Finances qui ne sont pas illimitées.

Nous devrons donc tout faire pour que ces ressources aillent dans le compte du Ministère des finances.

 

En conclusion sur ce point je veux dire : « soyons exigeants avec nous-mêmes avant d’être exigeants envers nos collègues des finances ».

 

A ce niveau, j’aimerais signaler pour s’en féliciter de façon solennelle que ces derniers temps, le Ministère des finances a été assez coopératif avec nous. A titre d’exemple, pratiquement tous les Ambassadeurs nommés ou rappelés dernièrement ont à ce jour, reçu leurs titres de transport.

Ce qui n’a pas été toujours le cas et vous le savez mieux que quiconque.

 

  1. Ma dernière information Monsieur le Président, est plutôt une interpellation au personnel du Ministère.

Désormais nous serons dans cet immeuble, je demande au personnel d’en faire bon usage en l’utilisant de façon rationnelle.

Certes, nous aurons nos partenaires de Vitre Claire qui vont nous aider, mais la durabilité de nos installations techniques, sanitaires et de sécurité dépend aussi de nous les utilisateurs au quotidien.

Exemple : éteindre le climatiseur de son bureau et les ampoules est certes un geste simple, mais il peut sauver beaucoup.

IV.A l’endroit de nos partenaires, j’aimerais leur répéter ce que je leur dis souvent : « Notre diplomatie est une diplomatie d’engagement au service de la paix, de la stabilité et du développement du Tchad.

Une diplomatie à l’écoute et respectueuse de ses partenaires bilatéraux, sous-régionaux, régionaux et internationaux, mais une diplomatie soucieuse des intérêts du Tchad.

 

 

  1. Conclusion

Pour clore mes propos, Monsieur le Président, j’aimerais féliciter et encourager l’équipe du Ministère qui s’est occupée de la préparation de cette cérémonie.

A cette équipe, j’ajouterai Monsieur Amir de la société Chari River et les techniciens d’Arab Contractor.

Toute cette équipe est pilotée par la Secrétaire d’Etat, Mme Isabelle qui est la cheville ouvrière de tout ce travail d’organisation. Car, je considère qu’elle connait le ministère mieux que moi. J’aimerais en votre présence, Monsieur le Président (sans fausse modestie), la féliciter pour sa disponibilité, son efficacité et sa discrétion.

 

Merci pour votre aimable attention !